Les fontaines de Saint Savin

Les fontaines de Saint Savin

Dès le début du XIXème siècle, l’approvisionnement de la population en eau potable se fait presque exclusivement par les fontaines. Les fontaines ont été un des facteurs d'hygiène, en limitant le risque de maladies véhiculées par les puits.

La fontaine de la Rémonde 

Depuis longtemps, les habitants réclamaient une fontaine au lieu dit "Le Grand Four". Le 5 mai 1854, lors d'une réunion du conseil municipal, les plans et les devis de cette fontaine sont adoptés. Cette fontaine sera placée vers la croix du Grand Four. 

La fontaine de la Grande Charrière

En 1861, les habitants de la Grande Charrière étaient munis de réservoirs de diverses sortes qui les alimentaient en eau. Cette eau s'est avérée non potable. Par conséquent, le conseil municipal de Saint Savin a décidé de construire une fontaine à La Grande Charrière, le 21 mai 1861. Celle-ci sera placée vers la croisée des chemins, au lieu de la montée du Rivier, à l'angle de la terre de M. le Comte de Menon. 

En 1869, les travaux de cette fontaine s'achèvent.

 

La fontaine du Clair

En 1867, la commune de Saint Savin a constaté qu'une partie partie du village, notamment les habitants du hameau du Rieu, étaient privés d'eau de source. La population se servait de l'eau tirée de puits souvent malsain et préjudiciable à la santé publique. 

Par délibération du 22 mai 1866, la commune de Saint Savin a fit l'acquisition des eaux gisant sur des propriétés privées afin d'alimenter la fontaine du clair, qui fût construite en 1869.

La fontaine de Flosaille 

Le 25 juin 1928, une analyse des eaux au hameau de Flosaille a été faite par l'institut d'hygiène à Lyon. Le résultat de cette étude démontre que l'eau est assez calcaire ; elle est peu propre à la cuisson mais peut être consommé sans inconvénient pour la santé. 

Après étude du sol, la commune est autorisée à capter les eaux du Clair pour l'alimentation du hameau de Flosaille. 

Cette fontaine voit le jour le 19 janvier 1930.