Historique de la communeHistorique de la communeHistorique de la commune

Historique de la commune

Saint-Savin : D'hier à aujourd'hui...

Le territoire des Burgondes

Les Burgondes s’installent en 443 et choisissent également Vienne comme résidence pour leurs rois. Ce n’est qu’en 534 que les Francs deviennent maîtres du Viennois, après un premier échec contre l’armée Burgonde en 524, à la bataille de Vézeronce, où mourut Clodimir, l'un des fils de Clovis. C’est de cette époque, que date la Motte Castrale appelée le « POYPE » située près de l’actuelle église de Demptézieu.

 

 

Vers 1613

Le plus ancien document connu à ce jour est une Bulle Papale de l’an 910 qui certifie que l’Eglise de Demptézieu est à cette époque sous la dépendance de l’Eglise de Lyon. C’est en 1029, que l’Archevêque de Vienne cède une partie de son territoire au comte de Maurienne. Il s’en suit une longue période où notre Commune devient une terre savoyarde à la frontière avec le Dauphiné. Ce n’est qu’en 1314 que nous devenons une terre dauphinoise puis française en 1349 (transport du Dauphiné à la France). En 1348, comme dans toute l’Europe, une terrible épidémie de peste sévit (voir la Saint Barthélemy à Demptézieu).
Des temps plus paisibles : l’ouverture de la route entre Bourgoin et Crémieu en 1440 puis, l’assèchement des marais au 17éme siècle permet le développement de la population de la vallée et entraînent une perte d’intérêt pour la colline de Demptézieu.

 

 

L’influence du bourg devient définitive avec la construction d’un château au début du 18éme siècle par les Comtes de Menon, Vassaux des Seigneurs de Demptézieu à l’origine. Ils acquièrent très vite leur indépendance. Un membre de cette famille, Chevalier de l’ordre de Malte, se marie avec une nièce du Bally de Sufren de Saint-Tropez. Au fronton de la façade sud du château (actuellement la mairie), on découvre les armoiries des Comtes de Menon liées à celle de la famille de Saint-Tropez.

La période révolutionnaire est assez calme. Le village prend brièvement le nom de Valbon.
Dès 1918, la commune de Saint-Savin décide de se porter acquéreuse du château de Menon qui n’est plus occupé par la famille. Cette vente sera entérinée en 1923. 

Lors de la seconde guerre mondiale, de nombreux saint-savinois participent à la lutte contre l’occupant et c’est de Flosailles que sont parties les troupes de résistants pour la libération de Bourgoin le 23 août 1944.
Dans l’histoire très récente, Saint-Savin est, depuis le 1er janvier 2007, l’une des 22 communes de la Communauté d'Agglomération Porte de l'Isère (CAPI)